L’année 2018 vient tout juste de tirer sa référence. Mais avant de plonger tête première dans 2019, pourquoi ne pas prendre un moment pour dresser un bilan personnel.

Dresser un bilan personnel permet d’honorer ce qui a été, d’apprendre de nos expériences, de laisser partir ce qui ne nous ressemble plus, mais aussi de préciser ce que nous souhaitons vivre, accomplir, réussir en 2019.

Revisiter en mémoire des moments de la dernière année n’est pas toujours chose facile. Mais, quelles que soient les difficultés rencontrées en 2018, c’est l’un des exercices les plus utiles et les plus bénéfiques. Pour vous accompagner dans cette rétrospective, voici les 10 questions essentielles.

 1.  Si je pouvais nommer 5 choses pour lesquelles je suis reconnaissant(e) à 2018, quelles seraient-elles? 

Rien de mieux que la gratitude pour commencer un bilan personnel. En inscrivant en tête de liste 5 évènements de la dernière année qui furent parmi les plus enrichissants, nous développons la confiance en nous-mêmes.

Bien que des évènements heureux puissent se retrouver sur cette liste, il ne faudrait pas mettre de côté des expériences qui furent plus difficiles, mais qui nous ont tout de même permis d’évoluer, de nous transformer, de nous réinventer.

2. Au cours de la dernière année, qu’est-ce que j’ai accompli, appris, réalisé de nouveau ? 

L’idée de faire un bilan personnel, c’est de se donner l’élan nécessaire pour se motiver dans l’année à venir.

Prenez donc ce moment pour apprécier certaines de vos réalisations en 2018. Ici, il n’est pas nécessaire que ce soit un grand succès. Il peut s’agir d’avoir fait un pas dans une autre direction, d’avoir posé une action vers un but, d’avoir complété une étape vers la réalisation d’un rêve ou d’avoir acquis de l’expérience ou de nouvelles connaissances dans un nouveau domaine. Faites preuve d’indulgence, de générosité et surtout, félicitez-vous du travail accompli !

3. Si je devais cibler deux ou trois maladresses commises au cours des derniers mois, quelles seraient-elles ? Et, quelles leçons puis-je en tirer ? 

Au cours de la dernière année, nous avons tous commis des maladresses, des erreurs de parcours. Que ce soit lors d’une remarque blessante, d’un moment d’impatience, d’un mensonge, d’un manque de présence ou d’attention envers quelqu’un, certains de nos comportements sont à revoir. Pourquoi ? Parce qu’une erreur de parcours n’est plus une erreur lorsque nous choisissons d’en tirer une leçon.

À ce sujet, qu’avons-nous appris sur nous-mêmes en 2018 ?  Et, comment pourrions-nous nous servir de ces leçons pour évoluer vers un peu plus de sagesse en 2019 ?

 4. Au cours de la dernière année, quelle fut ma plus grande source d’anxiété ou de stress ? Et  que pourrais-je changer pour améliorer la situation dans les mois à venir ?

 En ciblant une source de stress qui revient continuellement dans notre quotidien et, en nous questionnant sur comment nous pourrions améliorer ou changer la situation, nous faisons un premier pas vers une vie plus équilibrée. Si votre stress tient à un problème financier, à votre état de santé, un conflit avec une personne de votre entourage, un manque de temps ou un trop plein d’engagements ou de responsabilités, quelle serait la première étape pour améliorer la situation ?

La seconde étape, consiste à observer nos réactions face à la situation.  On croit souvent que le stress provient uniquement d’une situation extérieure, mais notre réaction face à cette situation y est aussi pour quelque chose.

En situation de stress, pour vous aider à demeurer calmes et centrés, vous trouverez des méditations guidées, des exercices de respiration, des pratiques de yoga ainsi que des livres et d’autres outils sur nicolebordeleau.com

5. Dans la prochaine année, qu’est-ce que je pourrais changer pour améliorer mon mieux-être physique et mental ?

Si mon corps ou mon esprit pouvait parler, quel changement me demanderait-il en 2019 ? Y a-t-il une mauvaise habitude qui draine mon énergie de vie ? Si oui, laquelle ?  Par exemple : est-ce que je manque de sommeil, de nourriture saine, d’exercice physique, de moments de silence ? Est-ce je passe trop de temps devant la télé ou sur les réseaux sociaux ? Comment pourrais-je mieux utiliser ce temps ?

Voici un exemple:  le temps passé devant l’ordinateur en soirée est nuisible à mon sommeil, je vais débrancher 30 minutes avant de me coucher et me servir de ce temps pour méditer afin de mieux dormir, et ce, dès le 2 janvier. Ici il s’agit donc de cibler un changement désiré, puis de préciser une ou deux actions qui nous permettront d’atteindre notre but, sans oublier de nous fixer un échéancier raisonnable.

 6. Une nouvelle année est propice pour faire le ménage dans son coeur. En 2019, pour voyager le coeur plus léger, qu’est-ce que je pourrais laisser aller ?

Les ressentiments, les regrets, les rancunes, la culpabilité nous gardent prisonniers du passé et nous empêchent de nous réinventer. Pour amorcer cette nouvelle année en toute sérénité, offrons-vous le cadeau de laisser aller le passé.

Il faut faire appel à la dignité pour trouver le courage de guérir de vieilles blessures du passé. Pour y parvenir, prenez quelques minutes pour méditer. Puis, déposez une main sur votre coeur et l’autre par-dessus et respirez lentement, profondément.

Et maintenant, vous êtes prêt à libérer votre coeur tout en libérant celui de l’autre. Voici les 3 étapes :

Première étape : Tout en amenant doucement votre respiration dans la région du coeur, commencez par vous offrir le cadeau du pardon à vous-même. Pardonnez votre manque de bienveillance et de compassion envers vous-même. Pardonnez la façon dont vous vous juger sans pitié, la manière dont vous vous comparer négativement aux autres. Pardonnez, le cas échéant, de ne pas vous apprécier, de ne pas vous respecter, de ne pas vous aimer autant que vous le méritez.

Deuxième étape : À présent, le moment est venu de demander pardon à quelqu’un que vous avez blessé par le passé ou au cours de la dernière année. Que ce soit à travers des paroles, des silences, des actions ou un manque d’attention,  il existe de nombreuses façons de faire mal ou de trahir quelqu’un.

Demander pardon, c’est accepter d’être humain et imparfait. C’est aussi se libérer de l’énorme fardeau de la culpabilité pour accéder au meilleur de soi-même. Alors que ce soit en personne, par téléphone, par courriel, faites le pas de demander qu’on vous pardonne.

Troisième étape : Qu’avez-vous porté comme douleur ou comme souffrance dans votre coeur suffisamment longtemps ? Quelle rancune ou quel ressentiment souhaiteriez-vous laisser derrière ?

Pardonner ne signifie pas que vous excusez les gestes de l’autre, ni même que vous devez accepter le retour de cette personne dans votre vie, mais que vous choisissez de reprendre votre pouvoir.

Dans la mesure où vous êtes prêt(e), offrez votre pardon à quelqu’un qui vous a fait mal, vous a causé du tort ou qui vous a blessé. Que ce soit en personne, dans une lettre, via un texto ou un courriel, ou encore, sous forme d’une méditation, offrez votre pardon à quelqu’un.

 7. À ce moment de ma vie, quelle est ma plus grande peur ?

Bien qu’elle soit inconfortable à poser, cette question est essentielle. Dans la vie, il faut être capable de démasquer ce qui nous empêche d’avancer.  Dès qu’une peur est démasquée, elle perd tranquillement de ses forces pour céder place à une nouvelle confiance en soi.

Alors, posez votre crayon, prenez 3 profondes respirations par le nez, fermez les yeux et questionnez-vous intérieurement pendant un instant.  Quelle est ma plus grande peur ?

Dès que vous aurez une réponse ou une piste de réflexion, notez-la sur papier. Puis, questionnez-vous sur l’origine de cette peur ? Le danger est-il réel ?

Si vous répondez oui, en êtes-vous absolument certain(e)? Sans cette peur, qui seriez-vous ? Que feriez-vous sans cette peur dans la prochaine année pour vous arrêter ?

8. Quel rêve aimerais-je réaliser au cours de cette nouvelle année ? Et quel serait le premier pas à faire pour le rendre réalité ?

Le moment est venu de nommer ce grand rêve que vous gardez secrètement au fond de vous-même. Ne laissez ni votre âge, ni votre état de santé, ni vos finances, ni votre niveau d’éducation, vous limiter dans votre aspiration. Si la vie vous a inspiré un rêve, elle vous a aussi donné les ressources intérieures pour en faire l’expérience. Alors, courage ! Décrivez-le sur papier. Déterminez ensuite les trois premières étapes pour vous en approcher. Et, précisez un échéancier afin de faire de votre rêve une réalité.

 9. Choisissez un mot ou une intention pour vous guider dans la prochaine année.

Accordez-vous un moment pour méditer. Fermez les yeux quelques secondes et écoutez votre coeur. Quel mot serait le meilleur compagnon de route pour 2019 ? Que ce soit confiance, joie, courage, calme, patience, légèreté ou tout autre mot, choisissez un mot-clé qui deviendra votre  « mantra » pour cette nouvelle année et inscrivez-le en grosses lettres sur votre bilan.

10. En terminant, si vous aviez un souhait à formuler pour l’humanité et pour notre planète en 2019,  quel serait-il ?

Agir sur sa vie, transformer son quotidien, réaliser ses rêves, c’est une bonne chose, mais il faut aussi élargir notre vision et réaliser que notre bonheur personnel est directement relié au bonheur collectif de l’humanité.

En formulant un souhait universel pour 2019, vous participez non seulement à votre mieux-être, mais aussi à celui de tous les êtres vivants sur cette planète.

Si cet exercice vous fût utile, n’hésitez pas à le partager, à le faire circuler.

Que la vie vous soit douce.

Nicole

Photo: Sophie Thibault photographe

Pin It on Pinterest